Galates 5 : 22

Introduction

La maîtrise de soi ou la tempérance est citée parmi les fruits de l’Esprit. Alors que l’amour et la douceur, la patience, la joie, et les autres fruits font référence au travail interne du Saint-Esprit, la maîtrise de soi fait recours à notre attitude face à des situations externes à nous et qui souvent nous contrarient. Le coeur de l’homme se laisse emporter facilement par ses sentiments, ses émotions, ses états d’âme, ses réactions avec ces excès de colère, d’irritation, d’emportement ; mais également le manque de fermeté pour résister face aux tentations de toutes natures, en danger même de se laisser emporter par tout nouveau courant de pensées, de doctrines
Pourtant la Bible nous affirme que la maitrise de soi fait partie de l’ADN chrétien.

I- Définition de la Maîtrise de soi

  1. C’est la capacité à réfléchir avant d’agir
  2. C’est la capacité à poursuivre le but que l’on s’est fixé même lorsque l’on est tenté de s’en éloigner

II- Pourquoi Dieu exige de nous la maîtrise de soi

  1. Parce qu’il met en nous sa vie et s’en glorifie devant le Diable (Job
  2. Parce que le Saint-Esprit veut faire de nous des Témoins Serviteurs utiles ici-bas (jean : portez du fruit)
    Comment pourrions-nous porter des fruits si nous ne nous soumettons pas au Saint-Esprit
  3. Parce que nous règnerons avec Christ et un Prince doit savoir se maîtriser. La maîtrise de soi entraîne la sagesse (Jugement de Salomon). En se maîtrisant, on laisse le temps au Saint-Esprit de nous indiquer la direction et la décision à prendre

III. Comment développer la maîtrise de soi ?

La maîtrise de soi est une qualité qui se développe avec le temps. Elle est semblable à un muscle qui se fortifie plus on le sollicite. De la même manière que l’on passe des heures dans une salle de sport, la maîtrise de soi nécessite un entraînement régulier. Nous devons tous, moi y compris, la solliciter régulièrement si nous souhaitons pouvoir nous en servir lorsque nous en aurons besoin.

  1. Laisser Dieu nous contrôler « Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné ; au contraire son Esprit nous remplit de force, d’amour et de sagesse. » 2Tim 1:7
  2. Ne pas se laisser guider par ses émotions (« Comme une ville forcée est sans murailles, Ainsi est l’homme qui n’est pas maître de lui-même. »Proverbes 25:28
  3. Se discipliner « L’Homme qui a de la sagesse est lent à la colère, Il met son honneur à oublier les offenses. » Prov.19 :11.

CONCLUSION

Quelqu’un a dit : – le plus grand signe de la noblesse est la maîtrise de soi, elle confère plus de dignité au roi que sa couronne. Celui qui est maître de lui a une régulation saine de ses désirs et de ses appétits : il reste dans les limites du raisonnable.
Et, dans le secret de son coeur, il demande au Seigneur de le préserver des écarts de la langue, des bavardages inutiles, du désir de devoir toujours se justifier, d’être honoré…